Comment réussir une sèche en musculation ?

En musculation, la sèche désigne une technique qui permet de perdre du gras tout en augmentant sa masse musculaire. Elle est particulièrement appréciée par ceux qui souhaitent sculpter leur corps. Elle peut apporter des résultats rapides à condition de la réaliser selon les règles de l’art.

Mais comment savoir si son programme de sèche fonctionne ? En effet, il ne suffit pas de faire une sèche. Il faut surtout réaliser une bonne sèche ! Pour ainsi dire que cette pratique nécessite un régime et des exercices propres à elle.

Quel régime adopter pour réussir sa sèche musculaire ?

La sèche musculaire nécessite un régime plus ou moins strict dont l’idée est de faire un apport suffisant en calories. Cet apport calorique est à répartir sur trois molécules : protéines, lipides et glucides. Il faut donc un régime à base de protéines pour un apport journalier de 2 g par kilo de poids de corps. Les 30 % doivent être fournis sous forme de lipides, et le reste en glucides.
Le régime doit également être constitué en fruits et légumes en grande partie. Ils contribuent à l’apport de minéraux et de vitamines dans le corps, essentiels pour maintenir un équilibre acido-basique.

Quel programme suivre pour une sèche ?

De nombreux pratiquants pensent que pour réussir une sèche, il est nécessaire de réaliser des séances supplémentaires. Il est cependant conseillé de respecter le programme habituel. L’idée est en effet de continuer à solliciter les muscles de la même manière afin de favoriser la perte de graisse. Pour des exercices complémentaires, quelques séances de cardio-training suffisent.
L’objectif est également à définir de façon raisonnable. Il faut éviter les activités intenses dans le seul but de perdre plus de poids rapidement. Une perte d’environ 1 kg par semaine est ainsi suffisante. La durée de la sèche sera ensuite à définir en fonction du poids à perdre, en tenant compte de cet objectif hebdomadaire.

Quid des compléments brûle-graisses ?

Les brûle-graisses, comme leur nom l’indique, sont utilisés pour favoriser la perte de graisse. Ce qui est en accord avec l’objectif de la sèche musculaire. Néanmoins, ils ne conditionnent en aucun cas la réussite d’une sèche. Ils peuvent simplement compléter le régime appliqué pour celle-ci. Ils permettent en effet de stimuler la transformation des graisses en énergie. Leurs actions reposent, dans ce cas, sur la mobilisation de ces graisses en vue de réduire la masse grasse. Cette mobilisation peut se faire de deux manières. Soit par l’augmentation du métabolisme de base, soit à travers le déstockage des graisses. Dans les deux cas, l’efficacité de ces brûleurs de graisse repose sur l’augmentation des dépenses caloriques. Il faut donc une bonne activité physique en guide d’appui.

Une sèche musculaire : pour qui ?

La sèche est loin d’être une pratique adaptée à tout le monde. Elle est principalement conseillée pour les personnes qui souhaitent perdre du gras pour donner de la place à leur masse musculaire. Tel est par exemple le cas pour une personne qui cherche à valoriser ses abdominaux alors qu’il a accumulé beaucoup de graisse à ce niveau. Elle convient donc aux personnes dont la masse musculaire est déjà développée. Elle est ainsi utilisée pour avoir des muscles apparents en éliminant les graisses.

La sèche constitue également une pratique appropriée pour les personnes en surpoids. Elle permet alors de perdre du poids plus rapidement.

Laisser un commentaire